Il y a deux statuts possibles du narrateur: 
- il est lui-même un personnage de l'histoire : récit à la 1ère personne; 
- il est en dehors de l'histoire : récit à la 3ème personne. 

Le narrateur peut adopter trois points de vue possibles:
- omniscient (=focalisation zéro) : le narrateur sait tout, y compris ce que le personnage ignore ou a oublié
- interne (=focalisation interne) : le narrateur perçoit l'action, les évènements, le monde à travers les sens d'un personnage (nombreux verbes de perception: vue, ouïe etc.)
- externe (=focalisation externe) : la narration n'entre dans aucun conscience et relate objectivement ce qu'une caméra pourrait enregistrer. 

Remarque : ne pas confondre avec
- la notion courante de 'point de vue' au sens d'opinion, de représentation du monde, dans un texte argumentatif, polémique ou simplement informatif
- la notion spatiale de 'point de vue' dans une description : à partir de quelle position quelque chose est-il décrit? 

Sources : 
- M&P chap.16 p.81
https://www.annabac.com/revision-bac/le-statut-du-narrateur-et-le-point-de-vue 
https://www.etudes-litteraires.com/focalisation.php 

On distingue trois degrés de signification de l'adjectif:
- le positif : grand (cf Gramm. §172)
- le comparatif : plus grand, aussi fort, moins beau (cf Gramm. §173, 175, 176)
- le superlatif : le plus grand, très beau, richissime, archicomble, le moins fort... (cf Gramm. §174, 175, 176)

 

Un nom peut être qualifié, enrichi, complété par une expansion du nom, qui peut être

• un adjectif qualificatif Epithète (Gramm §156)
ex. une  grande maison
                Epit-----^

• un Complément du nom (Gramm. §146)
ex. une maison (de campagne)
                  ^-----------Cdn

• une proposition subordonnée relative Complément de l'antécédent (Gramm. §265)
ex. une maison [dont la porte est ouverte]
                  ^------ prop sub rel C antéc.

 

Figure de style où l'on remplace un mot par un groupe de mots qui le décrit au lieu de le nommer directement. Ex. la Pucelle d'Orléans, pour Jeanne d'Arc; le peuple coassant, pour les grenouilles... (Gr.XXI)

Figure de style par laquelle, au lieu d'un seul mot, on en met plusieurs qui forment le même sens : par exemple, l'oiseau de Jupiter, pour l'aigle ; les portes du matin, pour le levant. (Littré)