Biographie et catalogue des œuvres : https://www.musicologie.org/Biographies/z/zelenka.html 

Recommandé : 
- Missa paschalis : https://www.amazon.fr/dp/B00H45GT0Y/
- Missa divi Xaverii : https://www.amazon.fr/dp/B01B8TIHFG (extrait : https://www.youtube.com/watch?v=ISXiRvklLoU)

 

Officier, poète, romancier, auteur dramatique, Vigny est marqué par la philosophie stoïcienne. 

Biographie brève: http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/alfred-de-vigny

 

Gertrud von Le Fort naît en 1876, en Rhénanie, dans une famille prussienne, d'origine huguenote. Son père est officier. Elle étudie la théologie, l'histoire et la philosophie à Heidelberg, Marbourg et Berlin. 

Elle est marquée par le pensée d’Edith Stein (philosophe d’origine juive, qui a étudié auprès d’Edmond Husserl, fondateur de la phénoménologie, qui se convertit au catholicisme en 1921, à 30 ans, entre au Carmel  en 1933 prenant de Thérèse-Bénédicte de la Croix, est déportée en 1942; elle meurt martyr, gazée le 9 août 1942). 

Gertrud von Le Fort devient catholique en 1925. A propos du personnage qu’elle crée, Blanche de la Force, dans La Dernière à l’échafaud, elle dit: «[Blanche] a reçu le souffle de la vie de mon esprit intérieur (...). Née dans l’horreur profonde d’une époque assombrie par les signes de la destinée, ce personnage m’est venu comme l’emblème d’une époque à l’agonie travaillant à sa propre ruine.» 

Gertrud von Le Fort compare donc l’Allemagne des années 1920 et 1930, à la France de la fin du XVIIIème siècle et de la Révolution.