Imprimer
Latin
Affichages : 516

A l'époque de la monarchie, à Rome, le Roi concentre  tous les pouvoirs. Il est assisté par deux questeurs qu’il a nommés, ainsi que par d’autres assistants pour diverses tâches.

Le Roi est le seul à pouvoir promulguer des lois, même s'il peut se faire conseiller par le Sénat. 

Le Sénat est, à l'origine de Rome, l'assemblée des patres des principales familles. Lorsque le roi meurt, c'est le Sénat qui en choisit un nouveau: il le fait ensuite reconnaître par le peuple lors de comitia curiata (assemblées du peuple). 

Les deux questeurs (quaestores parricidii et aerarii) sont des magistrats généraux l’un est surtout chargé d’instruire les procès (comme un juge d’instruction aujourd’hui - de parricidium, ii, n : parricide, meurtre d’un parent, haute trahison) et l’autre s’occupe des finances (règlement des dépenses, encaissement des recettes - de aerarium, ii, n : trésor public). 

Les autres fonctions d’assistants sont : le praefectus urbi (préfet de la ville) qui dirige la ville à la place du roi quand celui-ci s’absente; les duumviri perduellionis qui jugent les cas de lèse-majesté voire de trahison (par ex., ce sont eux qui jugent Horace meurtrier de sa sœur); le tribunus celerum, à qui le roi, pendant une guerre, délègue occasionnellement le commandement de la cavalerie. (Les celeres sont, à l’origine, les 300 cavaliers constituant la garde rapprochée de Romulus.) 

Remarques : 
- On appelle ‘magistrature’, dans l'Antiquité, toute charge ayant un pouvoir de décision et une autorité sur le commun. 
- praeco: héraut, crieur public, huissier (celui qui porte les convocations au domicile des sénateurs), celui qui proclame les louanges, panégyriste.